• Aurélie - Un air de Com

4/6-L'éco-édition d'un document de communication

Mis à jour : janv. 22

Ça y est nous y sommes ! Vous avez pris le temps de définir les bases de votre stratégie de communication et vous vous apprêtez à créer un document imprimé. Comme vous vous en doutez, c'est une des étapes qui, si elle n'est pas bien pensée en amont, peut se révéler être particulièrement impactante pour l'environnement.


Voici donc quelques conseils pour mener à bien la conception de vos documents en prenant toujours en compte la volonté de poursuivre les ambitions du développement durable. Que ce soit durant la phase de conception graphique, de fabrication, de diffusion et même après, de nombreuses décisions peuvent être prises pour limiter l'empreinte écologique de sa campagne. Petit tour d'horizon des questions à se poser et des erreurs à éviter...

> LA CONCEPTION GRAPHIQUE : La discussion avec votre graphiste...


  • Du papier ou du numérique ? En fonction de la durée de vie de l'information que contient votre document mais aussi de l’étude de votre cible et des moyens de l'atteindre (cf. post sur le ciblage) la question doit toujours se poser avant de démarrer. => Pour une durée de vie plus longue d'un document, préférez des informations pérennes, voire volontairement floues (l'exemple des tarifs : vous pouvez mettre des fourchettes ou alors "nous consulter")

  • Optimisez le nombre de pages Privilégiez le recto-verso et une mise en page qui limite la taille des marges et des interlignages.

  • Limitez la consommation d'encre Évitez les aplats de couleur et l’utilisation excessive du "gras"/"bold" et privilégiez les typographies peu consommatrices d’encre (ex: Ecofont)

  • Le format du document Adapter autant que possible le format d’impression aux formats papier existants, permets de limiter la gâche lors de l’impression.

  • Privilégiez la quadrichromie Évitez notamment les couleurs à “effet métallique” qui nécessitent des encres contenant des métaux.

  • Évitez les mentions en petits caractères L’utilisation de corps de police trop petits va à l’encontre du principe de transparence envers le consommateur.

> LA PHASE DE PRODUCTION : La discussion avec votre imprimeur...



  • Choisissez votre imprimeur ! Localement, c'est déjà un premier pas, pour favoriser l'économie locale et diminuer les émissions de CO2 lors des livraisons. Ensuite il existe plusieurs labels ou certifications : Imprim'vert / ISO 14001 ou EMAS

  • Préférez du papier labellisé et/ou recyclé Les labels sont de bons indicateurs pour le choix du papier : par exemple le label FSC ou l’Ecolabel européen. (cf. article sur les différents labels de papier) Par ailleurs il existe différents papiers recyclés (en partie ou en totalité) d’aussi bonne qualité que le papier issu de pâte vierge.

  • Choisissez le grammage au plus juste Gardez à l’esprit que plus le papier a un grammage élevé, plus son impact sur l’environnement sera important.

  • Privilégiez des encres végétales ou biosourcées Elles présentent une moindre toxicité et utilisent des ressources renouvelables en substitution de ressources minérales pétrochimiques.

  • Évitez les pelliculages Les pelliculages, dorures et vernis rendent le recyclage des papiers plus difficile, voire impossible. Et si vous souhaitez cependant un vernis pour protéger vos documents, choisissez un vernis acrylique (à base d’eau) plutôt qu’un vernis UV.

  • Adaptez les quantités à imprimer Choisissez vos quantités en fonction de vos besoins réels mais aussi et surtout de votre capacité à diffuser ces documents.

> LA PHASE DE DIFFUSION : La discussion avec votre diffuseur...

  • Évitez les livraisons express Si vous n'êtes pas trop en retard sur vos échéances (:-))évitez les livraisons urgentes qui empêchent d’optimiser les circuits de livraison et augmentent les émissions de CO₂.

  • Préférez les livraisons ou distributions en transports écologiques Certains distributeurs se sont spécialisés dans la livraison écologique (voitures électriques, vélos,...), renseignez-vous à côté de chez vous.

  • Pour vos mailings-courriers Choisissez des enveloppes avec écolabel et des "timbres lettre verte"

> ET APRÈS ?...

  • Incitez vos utilisateurs à recycler le document Ajoutez sur vos documents une mention encourageant à les jeter dans le bac de tri adapté après utilisation.

  • Recycler ou réutiliser vos "restes" Pensez à recycler vos supports non diffusés ou obsolètes voire à leur donner une seconde vie (ex: bâches peuvent être transformées en sacoche ex : https://www.reversible.fr/)

  • Faites votre bilan ! Dans une démarche d’amélioration continue, évaluez vos choix a posteriori (la quantité notamment) et les impacts correspondants. C'est la meilleure manière de ne pas refaire les mêmes erreurs.



Voilà donc une liste (jamais exhaustive) de différents points de vigilance qu'on peut garder en tête lorsqu'on décide de concevoir un support de communication... "Ah oui quand même..." me direz-vous. Et oui ça fait beaucoup ! D'où la réalisation de cette liste, à voir plus comme un mémo sur lequel piocher que comme un cahier des charges figé. Car, selon vos moyens et votre niveau d'avancement dans la démarche d'écocommunication, mettre en place un point, puis un autre, puis un autre est déjà un petit pas, qui, à terme et si tout le monde s'y met, fait la différence.


Dans un prochain article, je me pencherai sur la communication digitale et ses impacts, afin que sur cette dimension là aussi vous en sachiez un peu plus sur les petits gestes qui ont leur importance.



  • facebook

©2020 - Tous droits réservés- Un air de Com'